Auteur M. Debouwerie

Une femme de 28 ans, coiffeuse de profession, consulte pour un déficit sensitivo-moteur du membre inférieur gauche. Les troubles ont débuté huit jours auparavant. Elle a ressenti, en sortant de voiture, des paresthésies au niveau du pied gauche qui se sont étendues au fur et à mesure à l'ensemble du membre inférieur gauche, puis à la partie gauche du thorax et de l'abdomen. Elle a également noté une faiblesse du membre inférieur gauche qui a tendance à raccrocher lorsqu'elle accélère le pas.

L'interrogatoire, par ailleurs, ne retrouve aucun antécédent personnel ou familial notable, aucune notion de traumatisme cérébral ou rachidien, aucun épisode infectieux récent particulier.

L'examen clinique général est sans particularité. La patiente est apyrétique, il n'y a pas d'altération de l'état général.

Au niveau neurologique, on retrouve un déficit global du membre inférieur gauche, modéré. On retrouve par ailleurs une hypoesthésie du côté gauche remontant jusqu'au mamelon de ce côté. Le tact déclenche des dysesthésies. La sensibilité thermo-algique est normale et la pallesthésie est discrètement diminuée du côté gauche. Les réflexes ostéo-tendineux sont tous présents, un peu plus vifs au niveau du membre inférieur gauche, les cutanés plantaires restent en flexion des deux côtés. La patiente ne signale aucun trouble sphinctérien à l'interrogatoire. Le reste de l'examen est normal.

  • 1ère question : quel diagnostic topographique évoquer ?
  • 2e question : quels diagnostics évoquer ?
  • 3e question : quels examens para-cliniques pratiquer ?
  • 4e question : quel traitement proposer en fonction des diagnostics évoqués ?
  • 5e question : l'évolution clinique de la patiente est favorable avec une récupération quasi complète de la symptomatologie en trois semaines.
    Vous la revoyez ultérieurement 4 mois plus tard en urgence pour une douleur péri-orbitaire droite assez intense :
    a) que recherchez-vous à l'examen clinique ?
    b) quelle est la lésion responsable de ce trouble visuel ?
    c) quel est le diagnostic que vous proposez alors chez cette patiente ?
  • 6e question : le problème visuel rétrocède en quinze jours. Elle vous pose les questions suivantes : quelles sont vos réponses ?
    a) quel type de contraception puis-je suivre ?
    b) quels sont les risques que j'encours en cas de grossesse ?
    c) ma maladie est-elle transmissible à mon futur enfant ?
  • 7e question : dans le cas de figure où cette patiente aurait une évolution très " moyenne " de son affection, que pouvez-vous dire de sa modalité évolutive et de l'invalidité inhérente ?