Une femme de 25 ans est hospitalisée pour une dermatose érythémato-squameuse, non prurigineuse, faite de plaques bien limitées de 5 à 20 cm2 de surface, rouges, recouvertes de squames blanches qui se détachent facilement à la curette et qui siègent à la face externe des coudes, au pli inter-fessier et à la face d'extension des genoux.

L'interrogatoire apprend que l'éruption a commencé plusieurs années auparavant mais qu'elle se limitait à des plaques de même type des faces d'extension des coudes. La malade n'avait jusqu'alors appliqué que par intermittence des corticoïdes locaux qui entraînaient temporairement la disparition des plaques.

La poussée actuelle parait avoir été secondaire à une situation familiale récemment conflictuelle. Le reste de l'examen clinique cutané retrouve un état desquamatif du cuir chevelu sans alopécie, existant depuis plusieurs années et une atteinte des ongles des mains. L'examen somatique est par ailleurs normal. Il n'y a pas d'antécédent familial de même type. L'état général est parfaitement conservé.

  1. Quel est le diagnostic ? Enumérez les arguments cliniques décrits qui vous ont conduit à faire ce diagnostic.
  2. Que recherchez vous comme atteinte unguéale ?
  3. Quelles sont les formes cliniques invalidantes de cette maladie ?
  4. Comment la traiteriez vous ?
  5. En supposant que les lésions s'étendent, quels traitements systémiques sont contre-indiqués chez cette femme désireuse d'une grossesse ?
  6. Quels sont les mécanismes immunologiques que vous connaissez impliqués dans cette maladie ?